Medialab Prado

Compartir

Grigri Pixel 2017. Sélection d’initiatives citoyennes du continent africain

Du 2 au 15 octobre, Medialab Prado accueillera le deuxième atelier Grigri Pixel organisé à Madrid et durant lequel seront conçus et fabriqués des éléments de mobilier urbain sous licence libre pour l’espace citoyen de l’EVA (Espacio Vecinal de Arganzuela). L’un des objectifs de départ de l’atelier est que ces objets, sous forme d’amulettes ou de grigris et réalisés collectivement, aient la capacité non seulement d’être utiles et fonctionnels pour la communauté de l’EVA, mais aussi d’assurer la fonction de protecteurs de l’espace commun qu’ils occupent, grâce au récit de leur fabrication et au réseau affectif sur lequel ils reposent.

grigri

Après un premier appel à candidatures lancé au niveau international, avec cependant une attention particulière portée au continent africain, les personnes suivantes en provenance de villes africaines ont été retenues pour participer à cet atelier : Aderemi Adegbite de ICAF (Lagos, Nigeria), Essome Ebone Ismael de Madiba & Nature (Kribi, Cameroun), Gnikou Kodjo Afate de Woora make (Lomé, Togo) et Toure Ndèye Mané de Côté Jardin (Dakar, Sénégal).

En outre, l’atelier de Grigri Pixel s’accompagnera d’une résidence de création de mapping vidéo, assurée par l’artiste Bay Dam de VX Lab Dakar, en utilisant le logiciel libre MAP MAP. Cette résidence sera développée en collaboration avec le groupe d’AVfloss de Medialab-Prado. Le travail accompli durant cette résidence de création de mapping vidéo sera présenté à l’issue de l’atelier de Grigri Pixel en même temps que l’installation de l’objet fabriqué pour l’EVA.

uno

ICAF
Aderemi Adegbite

Iwaya Community Art Festival (ICAF Lagos) est un projet développé par le Vernacular Art-space Laboratory Foundation (VAL Foundation) pour remettre en question la conception de l’art dans le cube blanc et le rendre accessible aux personnes qui croient ne pas connaître celui-ci ou être incapables de visiter et d’apprécier des expositions dans les galeries et musées traditionnels. L’objectif étant d’y parvenir par la réalisation d’installations et de performances dans des espaces alternatifs ou abandonnés.
Ce festival utilise les rues et la périphérie de la communauté iwaya pour mener à bien ces interventions artistiques alternatives.
L’ICAF Lagos a été lancé en 2016 comme l’une des nombreuses initiatives de la Vernacular Art-space Laboratory Foundation (VAL Foundation), fondée en 2014 par un groupe de la communauté iwaya dirigé par Aderemi Adgebite. L’objectif de l’Iwaya Community Art Festival est d’attirer à Iwaya des artistes locaux, nationaux et, si possible, d’ailleurs pour dialoguer et échanger à travers des récits visuels et des interventions non conformes vis-à-vis d’un style de présentation ou de norme.

dos

Madriba & Nature
Essome Ebone Ismael

Madriba & Nature est une startup sociale qui travaille dans le recyclage et la valorisation des déchets plastiques (bouteilles plastiques) pour la construction des pirogues écologiques, monuments et des maisons touristiques. Ceci est vu sur l’angle de l’économie circulaire qui consiste à réutiliser et recycler tout les déchets qui polluent les villes du Cameroun. Ici il est également question de proposer des maisons écologiques pour les plus démunis et des écoles pour les plus vulnérables en matériels réutilisés ; les meubles et lits faits de bouteilles plastiques.

Notre vision est d’arriver à une Afrique où les populations vulnérables peuvent bénéficier des objets de peu de valeurs pour avoir une maison, une pirogue ; et où une autre forme d’écotourisme contribue à la diversification de revenus chez les plus vulnérables et donc à la lutte efficace contre la pollution.

tres

Woora Make
Gnikou Kodjo Afate

“Woora Make”  est une initiative de Afate GNIKOU, l’inventeur de la première imprimante 3d africaine. L’initiative “Woora Make” est lancée depuis Décembre 2016 avec la sortie d’un nouveau modèle amélioré de la “W.afate 3d Printer”: sacré meilleure inovation sortie des FabLabs en 2014 à Barcelone.

“Woora Make”  est une structure comprenant des programmes liés à l’éducation, la santé et l’industrie et développant un projet d’ouverture d’un Makerspace libre et gratuit.

cuatro

Côté Jardin
Toure Ndèye Mané

Côté Jardin est une réponse à la problématique de consommation de fruits au Sénégal. Chaque année et pour chaque saison d'un fruit donné, des milliers de tonnes de déchets sont constatés cela du fait du manque d'initiatives pour la transformation des fruits mais aussi et surtout du fait que le consommateur sénégalais n'est pas habitué à consommer le fruit sous plusieurs formes à part de le consommer en entier. C'est partir de là que Côté Jardin propose un bar à jus de fruits et de Smoothies pour proposer une autre manière de consommation de fruits et inviter le public à travers l'art sur la réflexion du consommé local et du consommé bio. Par cet élan, il sera aussi proposé au consommateur quelques plats exotiques du Sénégal (Thiéré ak mboum ou bien mbakhalou saloum) à base des céréales comme le Mil et le fonio. Du fait que les artistes sont invités en premier à porter cette réflexion, l'espace Côté Jardin prévoit un "Open Office" qui leur servira d'espace de "Co-working" et de Co-création. Une programmation artistique pluridisciplinaire animera cet espace qui se veut à la fois dynamique et innovant.
 
Le projet intervient en milieu urbain dans la région de Dakar, plus précisément à Mermoz dans le jardin contigu à l’école I.A.M. En milieu urbain, les populations sont de plus en plus sollicitées par les super marchés qui inondent leur quotidien. Aujourd’hui, beaucoup de « dakarois » consomment du surgelé, des fruits dont la taille laisse soupçonner le caractère lié aux OGM. D’un autre côté nombre de nos concitoyens se soucient de leur bien-être et préfèrent consommer bio. C’est dans cet environnement que « Côté Jardin » pousse la réflexion d’une simple création de Bar à jus de fruits à une création d’un laboratoire gustatif et culinaire au service des sénégalais en mettant les artistes en première ligne. Egalement, au sein de l’école IAM, nombre d’étudiants ne trouvent pas une restauration de qualité accessible à leur bourse.


uno dos tres 


cuatro         cinco

Condiciones de uso